D O C U M E N T A I R E, M O T I V A T I O N

L’offense cachée derrière l’appellation "Perle des Antilles"


Véritable boîte à surprise, Haïti est le pays le plus mystérieux du monde. C’est pourquoi il n’est pas étonnant de constater que ce lopin de terre a inspiré tant de légendes comme celles de l’île de la tortue et de ses histoires de pirates, l’Atlantide, le vaudou etc. Alors, entre épopées et vérités nous nous retrouvons assez souvent confus sur certains faits et c’est justement ce qui se passe avec la “Perle des Antilles” qui se retrouve aisément dans nos bouches et qui plutôt d’être un compliment, se trouve être une offense. Faisons un petit retour dans le temps pour vous expliquer comment.

Dès notre c’est ce qu’on nous a enseigné, mais…

A la fin du 17e Siècle, le commerce de café à Saint-Domingue n’a pas pu tenir la concurrence des colonies anglaises. Se retrouvant en difficulté, quelques grands planteurs de café qui occupaient les plaines ont vendu leurs propriétés aux producteurs de canne à sucre et ont migré de préférence vers les mornes vu que celui-ci est moins exigeant en matière de terre arabe. Cette migration a eu un impact positif sur la production du sucre et néfaste car cette situation a marqué le début du déboisement de nos mornes. Ainsi, avec la désoccupation des plaines ont pris place des méga plantations de cannes à sucre de plus de 50 carreaux de terres, des caféteries principalement dans les mornes, sans oublier la chaux, le cacao et l’indigo qui se produisaient sur le terrain,  ce qui fait qu’à la fin du 18e siècle, on a surnommé la colonie française de l’époque la plus riche de toutes les autres  “La perle des Antilles”.

Vous avez noté que j’ai fait mention de colonie et comme bon élève d’histoire vous n’êtes pas sans savoir que toutes ces richesses ont été possibles grâce aux travaux des boeufs, des chevaux et bien sûr de celui qui n’a pas été considéré comme étant être humain: L’esclave. De ce fait, devrais-je me sentir à l’aise de répéter un fait qui symbolisait l’enrichissement d’un autre pays par le biais d’exploitation sans scrupule de l’homme par l’homme? Absolument PAS.

La vie sur une plantation !

Honnêtement, j’ai utilisé le terme avec beaucoup de fierté dans l’article intitulé "Qui vous a appris qu’Haiti était un pays de luxe" mais après avoir appris dans le livre d’histoire de Michèle Oriole la vraie raison de son utilisation, c’est un sentiment de malaise qui me traverse. J’ai reconsidéré l’emploi du nom dans mes discours d’éloge de mon pays, mais désormais, je peux vous dire que je l’ai banni car si cela symbolisait au moins quelque chose de concret je pourrais mettre de coté mon orgueil blessé mais là franchement quand cela vient à l’exploitation et à l’enrichissement des autres à notre détriment je puis vous affirmer que j’en ai plus qu’assez.

 Cependant, je vous préviens qu’il n’y a pas que du négatif à faire sortir de ma découverte puisque cela doit revitaliser en vous comme en moi l’idéologie qu’il est temps pour nous d’affirmer l’identité d’Haïti, une qui lui est propre et qui ne porte absolument pas les termes de "Perle des Antilles". Haïti l’était mais ne l’est plus depuis 1804, nous sommes le grand mystère des caraïbes à découvrir, en attendant vivez l’expérience.

"Dièz ak Bemòl” est un blog d’opinions libres que vous pouvez utiliser pour publier vos textes ou faire la promotion d’Haiti en nous envoyant vos photos, contactez@diezakbemol.com

Visitez Haiti en Photo / Visit Haiti in Pictures

About these ads

À propos de DiezakBemol.com

“Dièz ak Bemòl” est un blog d’opinions libres que vous pouvez utiliser pour publier vos textes ou faire la promotion d’Haiti en nous envoyant vos photos.

Discussion

2 réflexions sur “L’offense cachée derrière l’appellation "Perle des Antilles"

  1. Reblogged this on Dièz & Bemòl.

    Publié par DiezakBemol.com | septembre 6, 2012, 1:33  
  2. Merci d’avoir partagé ces réflexions. Il est bien temps que les Haïtiens d’aujourd’hui cessent de s’affubler de termes choyés par les colons qui s’enrichissaient aux grands dépens des esclaves. Pour ceux-ci, Haïti était le pire des enfers d’où leur rêve de retourner en Guinée au plus vite possible. Pour la grande majorité de ses habitants, Haïti n’a jamais été une perle; elle ne l’est toujours

    Publié par Jocelyn McCalla | juillet 12, 2012, 7:36  

We Follow you Back

Les plus populaires

Insérez votre courrier électronique pour participer avec nous dans ce projet de vendre une autre image d'Haïti. "Je Participe"

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 5  810 followers

%d bloggers like this: