M O T I V A T I O N, TOURISME

Ce que j’ai appris de ma visite du Nord-Ouest


La peur des accidents, des étrangers qui me côtoient et affronter l’inconnu m’ont toujours servi de prétexte pour ne rester qu’à Port-au-Prince quand je rentre en vacances en Haïti. Ajoutez à cela, une mère super protectrice qui pèse beaucoup sur la balance. Mais, cette année j’ai voulu faire quelque chose de différent, sauter par-dessus les obstacles pour une fois et marquer ce 18 mai en libérant l’esprit aventurier qu’il y a toujours eu en moi. Ainsi donc, me voici parti à la conquête du nord-ouest, expérience qui, dans l’ensemble a été bonne. Bien que de courte durée, j’ai appris lors de cette aventure que :

Mes compatriotes sont archi, ultra exceptionnel

Le pire qui pourrait vous arriver en voyage est que votre bus tombe en panne dans un lieu quasiment désert et comme si c’était peu, votre chauffeur vous laisse planté là, trois heures d’affilée. Vous commencez à vous agiter, à lancer tous les gros mots que vous connaissez et la peur commence à vous envahir.

Et voilà qu’en un instant, grâce au geste le plus doux du monde, vous vous calmez. Ce geste n’est autre que celui d’un résident qui vous approche et vous propose de vous cuisiner quelque chose. (Eh oui, cela s’est vraiment passé ainsi). Votre première réaction serait sans nul doute de vous exclamer : "WTF" mais par la suite, vous acceptez et demandez combien cela va vous coûter. Et voilà que votre bon samaritain vous annonce: "nous avons tous les ingrédients ici, s’il faut acheter quelque chose, je vous le dirai". Quelques minutes plus tard on vous sert une montagne de Spaghetti couronnée de viande de poulet (Poule peyi ankò wi). Cela vous étonne ? Et bien, c’est ce que nous sommes réellement en tant que peuple ; nous vous offrons nos services quand il le faut et tant pis si vous ne nous retournez pas la faveur.

Certains disent que j"ai été imprudent d’accepter ce délice, mais lisez encore l’introduction et voyez que c’est l’une des peurs que j’ai voulu vaincre. D’autres m’ont dit qu’une fois n’est pas coutume ; J’étais de leur avis mais j’ai découvert plus tard que:

Chaque expérience en Haïti est personnelle et non générale.

Chanceux a été le mot le plus fréquemment utilisé par mes amis quand je les ai contés l’histoire ci-dessus. D’autres ont avancé des histoires qui me paraissent beaucoup plus des épopées que des faits réels (Nou konen istwa yo deja wi, moun andeyo se djab ??!!). Mais ils ont tous failli sur un point, me mentionner que "Chaque expérience dans la vie est personnelle" et en Haïti cela ne change pas. La preuve, c’est que lorsque j’ai décidé de visiter l’île de la tortue, les dires n’ont pas été trop favorables: "La mer est extrêmement dangereuse", "tu risques d’avoir la nausée et même de vomir", patati et patata….

Voyez-vous, mon entourage se comporte comme agent de mauvaises nouvelles et les écouter trop souvent, devrait en temps normal me convaincre de faire marche arrière. Malheureusement pour eux, je suis Têtu de nature et donc j’ai décidé d’y aller et de voir par moi même. Bref, nul besoin de vous dire qu’ils se sont comportés comme des tonneaux vides qui font beaucoup de bruit mais ne contiennent en réalité aucune substance. Si vrai que j’aurais préféré retourner en bateau à Port-au-Prince, laissant le sommeil me gagner au bercement des vagues au lieu de ce bus agressif me projetant en l’air par-ci, par-là.

3ème Leçon, L’union fait vraiment la force

Je n’ai jamais douté qu’en nous unissant aux autres nous puissions réduire les dommages, dépenses et les taches mais s’il y a jusqu’à présent une ville que je connais qui donne l’exemple c’est Saint-Louis du nord, la ville la plus propre de toutes celles que j’ai visitées au nord-ouest.

Ce qui est impressionnant, ce n’est pas le fait qu’ils ont gardé la ville propre mais plutôt le fait qu’ils ont tout fait eux-mêmes sans aide externe. Je fais ici référence à l’État. Chaque véhicule qui rentre dans la ville paie un montant insignifiant d’argent qui servira plus tard à l’entretien de la ville. Une honte, n’est ce pas, pour les Jé Kalé de la capitale. C’est pourquoi en conclusion je pense que :

Le stress n’est qu’à Port-au-Prince

Avant toute chose, savez-vous que c’est une exagération de dire qu’il y a une forte insécurité à Port-au-Prince ? Dans le business des homicides, le pays occupe la sixième position derrière les villes les plus touristiques de la zone et quand au nord-ouest, pendant mon séjour, je n’ai vu aucun policier sillonner les rues.

Toutefois, le fait le plus intéressant que j’aimerais mentionner ici est celui de l’île de la Tortue qui compte plus de 50,000 habitants et 3 policiers. WTF!!! Seulement 3 policiers! Yup, et comme s’il voulait se moquer de la forte présence policière dans la capitale, ces trois agents sont de service à tour de rôle chaque mois. Donc en réalité, il n’y a qu’un seul de service pour toute l’île. Qu’en est-il du taux d’homicide? J’ai mené une petite investigation auprès des riverains et personne n’a pu se rappeler la dernière fois où il y a eu un dérapage ou même encore un meurtre !!!!

Alors définitivement, si je dois vivre en Haïti j’émigrerais à la Tortue. Qui m’aime me suive.

En Route pour la Tortue

Ceci, http://wp.me/p1tAKN-15e, est le lien court de cet article; copiez-le et partagez-le avec vos amis sur:

Page d'AccueuilPage d'AccueuilPage d'Accueuil

PS: LES PHOTOS DE NOTRE VISITE DU NORD-OUEST SONT DISPONIBLES ICI !

Dièz ak Bemòl” est un blog d’opinions libres que vous pouvez utiliser pour publier vos textes ou faire la promotion d’Haiti en nous envoyant vos photos, contactez@diezakbemol.com

Cliquez pour plus de Photos D’Haïti

About these ads

À propos de DiezakBemol.com

“Dièz ak Bemòl” est un blog d’opinions libres que vous pouvez utiliser pour publier vos textes ou faire la promotion d’Haiti en nous envoyant vos photos.

Discussion

Une réflexion sur “Ce que j’ai appris de ma visite du Nord-Ouest

  1. j’aime beaucoup cet article. j’avais un grand sourire du debut a la fin

    Publié par Nellz | mai 28, 2012, 10:29  

We Follow you Back

Les plus populaires

Insérez votre courrier électronique pour participer avec nous dans ce projet de vendre une autre image d'Haïti. "Je Participe"

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 5  810 followers

%d bloggers like this: