M O T I V A T I O N

Les clous


On ne se rend pas souvent compte de l’impact de nos paroles et on ne prend pas souvent le temps de penser à ce que l’on veut dire sous l’emprise de la colère ou de la frustration. Lorsqu’on dit de méchantes paroles, on a beau s’excuser, il reste toujours des séquelles et cela quoi que l’on fasse. En voici une démonstration pratique.

Un clou planté laisse une marque aussi minime soit-elle.

Il était une fois un garçon avec un sale caractère. Son père lui donna un sachet de clous et lui dit d’en planter un dans la barrière du jardin chaque fois qu’il perdrait patience et/ou se disputerait avec quelqu’un. 

Le premier jour il en planta 37 dans la barrière. Les semaines suivantes, il apprit à se contrôler, et le nombre de clous plantés dans la barrière diminua jour après jour: il avait découvert que c’était plus facile de se contrôler que de planter des clous.

Finalement, arriva un jour où le garçon ne planta aucun clou dans la barrière. Alors il alla voir son père et il lui dit que pour ce jour il n’avait planté aucun clou.

Son père lui dit alors d’enlever un clou dans la barrière pour chaque jour où il n’aurait pas perdu patience. Les jours passèrent et finalement le garçon put dire à son père qu’il avait enlevé tous les clous de la barrière.

Le père conduisit son fils devant la barrière et lui dit: "

Mon fils, tu t’es bien comporté mais regarde tous les trous qu’il y a dans la barrière. Elle ne sera jamais comme avant. Quand tu te disputes avec quelqu’un et que tu lui dis quelque chose de méchant, tu lui laisses une blessure comme celle-là.

Tu peux planter un couteau dans un homme et après le lui retirer, mais il restera toujours une blessure. Peu importe combien de fois tu t’excuseras, la blessure restera. Une blessure verbale fait aussi mal qu’une blessure physique.

Les amis sont des bijoux rares, ils te font sourire et t’encouragent. Ils sont prêts à t’écouter quand tu en as besoin, ils te soutiennent et t’ouvrent leur coeur. Montre à tes amis combien tu les aimes".

About these ads

À propos de DiezakBemol.com

“Dièz ak Bemòl” est un blog d’opinions libres que vous pouvez utiliser pour publier vos textes ou faire la promotion d’Haiti en nous envoyant vos photos.

Discussion

Une réflexion sur “Les clous

  1. Je m’en souviens encore de cette histoire, dont contée par mon père après une de mes petites betises comises dans mon enfance, qui m’a permis d’être qui je suis maintenant; une femme juste et respectueuse. La lecon que j’en ai tirée, a été pour moi un guide durant toute mon enfance et jusqu’á présent.
    Mais malheureusement peu sont ceux qui suivent ce genre de règle e prennent un malin plaisir d’enfoncer de plus en plus des clous dans la barrière en laissant ces blessures ouvertes et si profondes.

    Publié par Pierre Turcil Samanthalov | mai 29, 2012, 11:59  

We Follow you Back

Les plus populaires

Insérez votre courrier électronique pour participer avec nous dans ce projet de vendre une autre image d'Haïti. "Je Participe"

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 5  810 followers

%d bloggers like this: