D O C U M E N T A I R E, H U M O U R

Des lois qu’il serait bon d’instaurer en Haiti


Etat de D R O I T !

Aux grandes douleurs les grands remèdes dit-on et malgré tout, cela ne garantit pas le succès. En ce sens, il a été prouvé être plus efficace d’accumuler de petits actes sûrs et ceci même pour un pays en quête de l’établissement d’un état de droit. C’est pourquoi, nous avons été évalué des lois à travers le monde qui en apparence paraissent être très minimes, sans importance mais qui sont plutôt très fortes pour atteindre certains buts que nous aimerions accomplir chez nous. 

La loi de Toubon

Voyez-vous, les businessmen de mon pays ont pour habitude d’utiliser le week-end pour se réunir avec leur manager et faire un état de compte.  La phrase précédente paraît tout à fait normal n’est-ce pas pourtant elle contient beaucoup d’anglicismes. Le réalisez-vous maintenant ? Fort souvent, lorsque cela se produit, on parle d’évolution de la langue et c’est ce qui se passe actuellement avec le créole mais comprenez que trop de mots prêtés finissent par nuire à la longue et cela, c’est un fait.

Source: Ticket Magazine

C’est justement ce qu’avait remarqué le ministre de la culture Jacques Toubon en 1994 lorsqu’il a décidé de protéger le patrimoine de la langue française. Une loi controversée qui n’interdit pas aux jeunes d’utiliser leurs anglicismes mais qui l’interdit dans les médias, les affaires et/ou toutes activités publicitaires. J’avoue que cela peut se voir  comme une atteinte à la liberté, mais ne croyez-vous pas que cela vaut la peine de protéger ce que nous avons inventé comme méthode de survie il y a plus de 500 ans ?

Source: Ticket Magazine

 La loi sur les graffitis d’Australie

À qui les graffitis ne nuisent-ils pas ? Des mots obscènes, des diatribes lancées contre des politiciens sur vos murs récemment restaurés. Sans compter que la poussière s’est donnée l’objectif de salir vos murs, ils se trouvent que certains compatriotes se sentent obligés d’y ajouter leur touche personnelle, vous ôtant presque l’envie de le RE-restaurer. Dans notre livre de civique et moral, la loi universelle d’interdépendance humaine dit ceci : « Ne faites pas à autrui ce que vous ne voulez pas qu’on vous fasse » ?  L’Australie prend très au sérieux le vandalisme à tel point que l’état dépense annuellement des millions de dollars pour garder leurs villes propres, enlever gratuitement les graffitis des murs des édifices publics et privés en signant un contrat avec une compagnie.

Mais cela n’a pas alerté la conscience citoyenne ni n’a fait chômer les agresseurs et maintenant face à la crise économique, les membres du gouvernement australien se sont dits : « Hey pourquoi ne pas rendre aux agresseurs le revers de leurs pièces ! Ainsi ils apprendront combien c’est un dur labeur de les enlever et ainsi ils feront passer le message à leurs acolytes». Chose dite chose faite, ils ont fait au pays cadeau de ce chouchou de loi : « Vous vandalisez, c’est parfait ! Maintenant jouissez du plaisir de les enlever vous-même, non seulement le vôtre mais ceux de vos voisins. »

À l’unanimité, je peux vous entendre dire « YES » par exemple, notre premier chanceux serait cet homme à 1min52 dans cette vidéo. Oh ! Laissez-moi vous dire qu’ironiquement ils manifestent pour exiger le respect de la constitution.

 http://www.youtube.com/watch?v=FNdiWeH67bc&t=1m52s

Que peut on espérer de ce futur magistrat?

Que peut on espérer de ce futur magistrat?

Un projet de loi de taxation des ONG

Je ne suis pas un grand fan des ONG et je ne le serai pas tant qu’ils ne favoriseront pas des projets de développement durable dans le pays, si vous connaissez une exception à ce que je viens de dire, faites-le moi savoir dans la section des commentaires et je ferai en sorte de leur faire parvenir une lettre d’encouragement.

Comme Haïti, l’Afghanistan a pratiquement le même problème, à ceci près qu’ils ont un peu plus de 2,500 ONG sur leur territoire. La  croissance et multiplication de celles-ci dépassent même largement celles des champignons et ce n’est pas un fait prouvé mais je veux croire que cela n’est pas trop loin de la réalité. Par la suite, le gouvernement Afghan ayant observé que la seule situation à s’améliorer jusqu’ici dans le pays étant leur condition de vie personnelle a décidé d’agir et a déclaré : « payez vos taxes ou faites vos bagages» Nul besoin de vous dire qu’après un tel affront ces derniers ont riposté en laissant le pays en masse n’est-ce pas ? Et bien… pas tout à fait, parce que croyez-moi ce n’est pas si facile de sortir d’une affaire aussi juteuse.

Maintenant, si cette loi s’appliquait à la République d’Haïti, des 2.4 milliards de dollars versés jusqu’ici, le gouvernement n’aurait pas seulement profité d’1 % des dons mais bien plus pour le bien du pays.

Ceci, http://wp.me/p1tAKN-12y, est le lien court de cet article; copiez-le et partagez-le avec vos amis sur:

Page d'AccueuilPage d'AccueuilPage d'Accueuil

Dièz ak Bemòl” est un blog d’opinions libres que vous pouvez utiliser pour publier vos textes ou faire la promotion d’Haiti en nous envoyant vos photos, contactez@diezakbemol.com

Cliquez pour visiter Haiti en Photo

About these ads

À propos de DiezakBemol.com

“Dièz ak Bemòl” est un blog d’opinions libres que vous pouvez utiliser pour publier vos textes ou faire la promotion d’Haiti en nous envoyant vos photos.

Discussion

Les commentaires sont fermés.

We Follow you Back

Les plus populaires

Insérez votre courrier électronique pour participer avec nous dans ce projet de vendre une autre image d'Haïti. "Je Participe"

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 5  810 followers

%d bloggers like this: