D O C U M E N T A I R E, M O T I V A T I O N

Outre les controverses autour de l’Université Roi Henri Christophe, sur quoi devrions-nous nous concentrer


Source: Page Facebook du Président Michel Joseph Martelly, Cliquez pour voir plus de Photos.

L’État dominicain n’avait pas encore remis le campus de l’URHC que les experts se lançaient dans des débats sur bien des points controversés concernant l’édifice. Qui de tous devrait avoir la responsabilité de gestion, serait-ce l’État ou encore l’église catholique ou plutôt le secteur privé ? N’est-ce pas honteux que de devoir accepter un cadeau de ce pays que l’on sait très bien être le plus anti-haitianiste de la région (celui qui en tout cas le cache le moins) argumente un autre groupe. En 2010 ils ont débuté avec la construction et en janvier 2012 les travaux ont pris fin, mais paraît-il que deux années n’ont pas suffit à ces experts pour résoudre leurs litiges et porter réflexion sur des points beaucoup plus pertinents, à savoir:

C’EST POUR QUAND LA RENTREE?

Plus de 3,000 étudiants concourent chaque année pour les 200 places disponibles de la faculté de médecine, un nombre supérieur ou égal fait de même pour l’INAGHEI, la faculté des sciences, la faculté de droit, pour ne citer que celles là. A cet effet, il est évident qu’un bon nombre de bacheliers n’ont pas pu débuter leurs études à cause de la faible capacité d’accueil de nos facultés et pour cela, ils doivent attendre l’année prochaine pour concourir de nouveau. Alors si vous me suivez dans cette réflexion, il s’ensuit que pendant que ces dits experts débattent sans aucun empressement, des étudiants attendent impatiemment. C’est à se demander s’ils n’ont jamais pris le temps de penser aux étudiants car même quand ça leur aurait couté 18 mois pour se chamailler, une période de six mois devrait en règle générale suffire pour faire un plan de gestion de l’université, ce qui leur aurait permis de sauver la face tant auprès des étudiants qu’auprès de l’étranger qui le leur a offert et qui demeure attentif pour déduire si c’est le fait que ce sont des stéréotypes que nos dirigeants sont des incapables ou tout simplement la triste réalité. Ils doivent être en train de se grincer les dents en disant : « Tonnerre ! Je vous ai donné une université, devrais-je vous rappeler qu’il est plus important de penser à sa gestion qu’à vos interminables litiges. »

Source: Page Facebook du Président Michel Joseph Martelly, Cliquez pour voir plus de Photos.

QUI VA SE CHARGER DU MAINTIEN?

Parlant de gestion ceci devrait sans nul doute être une autre préoccupation, du moins je suppose vu que les dépenses pour le maintien physique de l’édifice peuvent s’élever à des milliers de dollars. N’allez pas me dire que nos savants ignorent ce fait basique tout comme le premier… La structure moderne de l’université exige un minimum d’attention et tout ceci ne se résout pas seulement avec la bonne volonté et les bonnes manières. Une entité ayant un pouvoir économique acceptable devrait être celui qui gagne puisqu’un budget est nécessaire pour satisfaire le caprice des palmiers plantés partout sur le campus et les gazons verts ; sans mentionner les matériels de laboratoire, audiovisuels, les appareils électroniques et même le parquet.

QUELLE SERAIT LA PREMIERE FIRME À BATIR DES EDIFICES DANS LE VOISINAGE?

Il y a certains pairs qui sont inséparables, l’université et le développement physique, économique d’une zone en est un bon exemple. C’est là, la raison pour laquelle j’ai commencé à me poser la question après ma visite du campus. Qui donc sera le premier à avoir l’idée ingénieuse  de construire des édifices dans le voisinage de l’URHC pour desservir les étudiants. En Haïti, Nous avons des hommes qui sont avides d’argent et ce n’est pas un mauvais comportement en soi tant que vous ne le gagniez pas illégalement. Est-ce qu’ils ont déjà un plan pour l’aménagement du milieu ? Je pense que oui et même qu’ils sont en train de travailler là dessus puisque je ne peux être le seul à avoir de si bonnes idées entre 8 millions d’habitants et plus. Le problème qui se pose, c’est de savoir pourquoi ils tardent autant à agir !  Deux ans de cela nous savions tous qu’il allait y avoir une université dans la zone, donc pour ne pas être trop dur je dirais un an de cela je devrais voir toute la zone en chantier. Mais, ça n’a pas été le cas et quand un investisseur étranger s’approprie des opportunités, tout ce qu’ils trouvent à faire c’est râler (they cried foul). Sachez-le, quand vous ne prenez pas votre destin en main, il y a toujours quelqu’un qui le fera à votre place et ceci comme bon lui semble.

Source: Page Facebook du président Michel Joseph Martelly, Cliquez pour voir plus de photos.

QU’EN EST-IL DU TRANSPORT ET DU LOISIR?

Une fois fonctionnelle il y aura sans aucun doute des tap tap qui feront le trajet et à cette fin, je pense que ce serait bien de profiter de cette opportunité pour lancer un programme pilote qui encouragerait une nouvelle façon de faire dans le transport en commun en Haïti. La formation d’un syndicat et l’éducation des chauffeurs devrait faire partie du programme, puisque la population qu’ils auront à desservir sera en majorité des futurs professionnels. On peut se faire des hypothèses et étudier les résultats sur le terrain par exemple : Qu’est ce qui passerait si les tap tap se déplaçaient à tour de rôle à chaque heure? Le transport en commun étant un business comme tout autre, ne pourrait-on introduire un plan d’abonnement mensuel pour les clients ? Tout ceci combiné peut donner une idée des changements possibles qui peuvent être adoptés dans le domaine du transport au niveau national car si à chaque fois que nous avons à développer un milieu nous ne nous servons pas de faits déjà prouvés, les risques d’échec demeureront trop élevés pour les autres tentatives.

ENFIN DE COMPTE…

Mes réflexions ne sont pas toute les fois juste, c’est pourquoi je suis ouvert au débat pour pouvoir examiner d’autres points de vue et voir comment je peux renforcer le mien. Alors partagez avec moi vos commentaires ici, sur Facebook ou sur Twitter.

About these ads

À propos de DiezakBemol.com

“Dièz ak Bemòl” est un blog d’opinions libres que vous pouvez utiliser pour publier vos textes ou faire la promotion d’Haiti en nous envoyant vos photos.

Discussion

3 réflexions sur “Outre les controverses autour de l’Université Roi Henri Christophe, sur quoi devrions-nous nous concentrer

  1. Une fois de plus Dièz & Bemòl ont prouvé qu’ils sont la crème de la crème de l’intelligentsia Haïtien. Donne moi un Thumbs up si vous êtes d’accord !

    Publié par Richard Dugue | mars 4, 2012, 5:39  
  2. Avant d’avoir lu ces réflexions, j’ai passé du temps à réfléchir sur l’incapacité de mes compatriotes à gérer les entreprises d’Etat. Ce serait dommage s’il faudrait confier la gérance de cette Universté à nos experts haitiens. Il serait recommandable de signer un contrat de gérance avec une compagnie canadienne pour une période de 25 ans au moins. Durant cette période des cadres seraient formés et une culture d’integrité et de gérance de grandes entreprises serait établie, avant de passer le mayet aux cadres rodés et éprouvés. (Nos experts n’ont encore ni la pratique ni l’intégrité pour amener au succès une telle entreprise d’Etat) – soyons sincères !

    Publié par Jdmar | mars 4, 2012, 3:58  
    • VOUS AVEZ BIEN DIRE JDMAR, EN HAITI NOUS N’AVONS PAS DE CADRE CAPABLE POUR GERER BIEN CETTE UNIVERSITE. YO PA MENM TA OZE BAY LETA AYISYEN DIRIGEL PASKE LI AP FET MAL, SEKTE PRIVE AYISYEN YON LOT PWOBLEM ANKO, LEGLIZ CATOLIK O MOUIN KI TE KA TANTE GEREL PI BYEN. C’EST QUE JE VOIS. MWEN TA SWETE POU YO KONSTRUI BON JAN EDIFIS NAN ZONN SA A, METE ESTRIKTI ANPLAS, BEL ROUT, PLAZA ECT.

      Publié par Hamlet Alexandre | mars 4, 2012, 4:40  

We Follow you Back

Les plus populaires

Insérez votre courrier électronique pour participer avec nous dans ce projet de vendre une autre image d'Haïti. "Je Participe"

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 5  810 followers

%d bloggers like this: