D O C U M E N T A I R E, H U M O U R, TOURISME

Le plaisir de manger des mangues


Écrit par: Dr. Ruby L. Bernard

En Español (GoogleTranslate)                            In English (GoogleTranslate)

Dr. Ruby L. Bernard

J’ai passé ces trois derniers mois chez le voisin, dans la maison des sœurs et des prêtres. Point besoin de vous dire que j’étais lésée de certains privilèges. Alors de retour chez moi, j’étais assoiffée de toutes les gâteries. Heureusement  que dans la salle à manger se trouvait les plus délicieuses friandises que j’apprécie depuis ma tendre jeunesse : Des Mangues.

Toute la famille s’y trouvait : Madame Francique, Monsieur Corne et Le petit Baptiste. Leur sillage faisait ravage et embaumait toute la salle à manger, ce qui fit que l’eau me coula à la bouche. Elles avaient toutes les caractéristiques de mangues parfaites, car elles étaient bien jaunes et bien mûres. Je semblais tellement embarrassée par le choix à faire qu’on aurait crû qu’il n’en existait point là ou je vivais. Donc, pour ne pas rendre certains jaloux et aussi garder la famille unie, j’en ai pris une de chaque et les ai mises à rafraichir dans un bol d’eau glacée. Sur une chaise basse, bien calée contre un arbre, pieds nus, je troussai ma robe et l’ai mise entre mes jambes, en bonne  position pour bien déguster.

Courtoisie: Carribean Studio, Cliquez pour Visiter leur page

Pour débuter cette belle aventure, j’ai choisi M. Corne que je jugeais moins fameux par rapport aux autres tout en me disant s’il y en a vraiment mieux que cela ? Je l’ai massé très fort afin de le rendre assez mou pour faire « TOTOTTE ». Pour ma première bouchée, je fermai les deux yeux tout en gardant l’un d’entre eux entre-ouvert pour les farceurs ou chapardeurs probables. Après avoir terminé, Mme Francique n’avait rien perdu à attendre. Elle était bien charnue, bien courbée avec une pelure fine et douce que je passai sur mon visage pour me rafraichir. D’habitude, je coupais un côté que je carrelais avec mon couteau, mais cette fois j’y ai mordu à pleine dent comme un animal enragé; sans pour autant manger le noyau. Mon ventre presque rempli, ma gourmandise à moitié satisfaite, je mangeai le petit Baptiste comme la mangue de salon qu’elle représentait. Je la dégustai par morceau au fur et à mesure que je l’épluchais avec un couteau.

Croyez-vous vraiment que ce soit une « Pomme » qu’Ève ait mangé et non une mangue ??  Car selon moi, ce plaisir paraissait trop exquis, trop délicieux, trop savoureux pour ne pas être un péché. Pensez-vous qu’il existe vraiment quelque chose de mieux ? Je ne crois pas ou du moins je n’y ai pas encore goûté. Quoique maintenant une mangue grosse ou petite se vend à 10 gourdes, je suis prête à acheter plusieurs s’il le faut rien que pour revivre ces moments succulents qu’est le plaisir de manger des mangues, Pas vous ?? Ah ! Vous ignorez ce que vous perdez !!!

Peut être que vous faites partie des gens qui refusent de manger des mangues à cause des fils mais là, c’est un autre passe-temps que je vous expliquerai une prochaine fois.

Madame Francique, M. Corne et le Petit Baptiste sont les préférées de Ruby. De toutes les variétés de mangues qui existent sur le sol Haïtien, dites-nous lesquelles que vous connaissez. Laissez votre réponse dans la section des commentaires, n’hésitez pas à partager ce délice avec vos amis sur Facebook ou/et Twitter. Lisez d’autres articles du même genre: "Comment Maigrir avec Succès" "Pourquoi j’ai laissé Haïti" "Un conseil pour votre sécurité financière et personnelle"

About these ads

À propos de DiezakBemol.com

“Dièz ak Bemòl” est un blog d’opinions libres que vous pouvez utiliser pour publier vos textes ou faire la promotion d’Haiti en nous envoyant vos photos.

Discussion

16 réflexions sur “Le plaisir de manger des mangues

  1. Que ce soit la francique, le blanc, les cornes ou les fils, qu’elles soient rondes ou longues, grosses ou petites, j’aime toutes les mangues. Sa mwen ta bay pou yon bon "Creme maison" a base de mango fils.

    Publié par Anonyme | décembre 10, 2011, 2:50  
  2. Moi j’adore les mangues francisques , blancs et monsieur corne…hmmmm …j’en veux lindsay et toi natacha quellles sont tes preferees?… Ne reponds pas je sais les mangues blancs parce qu’elles ne terminent jamais…

    Publié par Chloune | décembre 2, 2011, 11:20  
  3. coooooool,,,, me gusta

    Publié par ADAM THELOR | novembre 30, 2011, 8:28  
  4. De toutes les mangues, je crois bien que je choisis les yeux fermés et de part mon palais madame Francisque et monsieur Corne, ils font bon ménage. Très bel article, c’est à croire qu’en lisant j’avais vraiment le goût de ces mangues à la bouche. Merci pour cette belle sensation, j’attends impatiemment la saison pour en manger à ventre « déboutonné. » Celles que je connais sont: Baptiste, Corne, Francisque, Muscat et Rosalie, les autres, je dois les découvrir un de ces jours.

    Publié par Claire A. | novembre 29, 2011, 11:13  
  5. Je pense pas,Mangue Jean Mari,mangue baptise ou Mangue Blanc sont les meilleurs….

    Publié par V | novembre 29, 2011, 8:34  
  6. je ne pensais pas liline apres les danses de salon que tu sais bien danser il y avaist d’autre chose que tu sais bien faire ………. ma cher felicitation pour les ecrits

    Publié par Biwill Calixte | novembre 29, 2011, 4:10  
  7. j’ai toujours sû que tu étais une très grande danseuse alors quand j’ai lu ton texte je me suis dis… mais je ne trouve pas de mots pour l’exprimer. je t’encourages vivement à continuer et j’attends avec impatience tes autres textes. il y a une peinture caricaturale dans ton texte qui me renvoie directement à mon enfance, ta façon de mettre en valeur nos moeurs et nos coutumes est très futée. et pour finir en toile de fond tu me fais divinement saliver. kokote merçi pour ce beau texte car il m’encourage à reprendre ma plume comme poète.

    Publié par cathia marie johane pierre | novembre 29, 2011, 1:54  
  8. Lindsay, toutes mes FELICITATIONS. En lisant ton texte, l’eau m’est venue a la bouche et avant meme de le terminer je revais de mangues.

    Publié par Anonyme | novembre 29, 2011, 11:16  
  9. Lindsay, les mots me manquent. FELICITATIONS tres chere. En lisant ton texte, l’eau m’est venue a la bouche et avant meme de le terminer je revais deja de mangues.

    Publié par Anonyme | novembre 29, 2011, 11:15  
  10. j adore lindsay pas d autres mots a ajouter excellent bon travail

    bisous de la france

    sandra

    Publié par Anonyme | novembre 29, 2011, 10:20  
  11. Je te remercie pour cette vague de souvenirs tissés de textures aussi variées que délicieuses, aussi charnues que gourmandes, aussi tendres qu’exquises. Par contre, ça me donne des envies aussi jouissives que potentiellement inassouvies.
    En fait, les mangues trouvées dans les grandes surfaces ici, anonymes et monnayées à des prix éhontés (bon, ce n’est pas un problème a priori face à la promesse d’un plaisir à renouveler) mais, telles des jolies femmes qui ne doivent leur beauté sans ombre qu’au doigté d’excellents chirurgiens esthétiques ou d’esthéticiennes aux doigts de fées, ces mangues, conditionnées à souhait, parées de belles couleurs aguichantificielles, me laissent souvent cet arrière goût de fabriqué-inachevé. Tu sais, celui que doivent connaître certains hommes qui, au réveil rencontrent la femme cachée en coulisse, lorsque les rideaux du maquillage glamour sont levés. Mes excuses, s’il en faut, pour la comparaison mais c’est la première illustration capable de décrire cette déception renouvelée qui me vient en tête.
    Vivement la grande famille des Baptiste, Francique ou autres Jean-Marie, des demoiselles Doudous et Rosalie et des sieurs Corne et même l’attachiant Fil!

    Publié par Ben | novembre 29, 2011, 6:30  
  12. Ton texte est un vrai délice. J’ai revu, en le lisant, la saison que j’attendais toujours pendant mon enfance: celle des mangues. Félicitation!

    Publié par Préden Morinvil | novembre 28, 2011, 11:15  
  13. En plus que l’histoire est bien contée, j’avoue que j’ai une autre bonne raison de lire et relire cet article que je vous laisse deviner. :-)

    Publié par Karl-Eric Villien | novembre 28, 2011, 11:25  
  14. Tres bel article!!!! J’avais deja grand faim avant de le lire et maintenant il me faut trouver de bonnes mangues cette semaine. OPERATION DEBLOZAY: ON :)

    Publié par Ztirf Bissereth | novembre 28, 2011, 2:25  
  15. Un article tres plaisant et tres original. pour ma part, Je connais mango fil comme autre variété de mangues d’Haiti. Thumbs up pour avoir été la première a laisser un commentaire :-)

    Publié par Christine Déjoie | novembre 28, 2011, 12:08  

Rétroliens/Pings

  1. Ping : Mon pays me manque ! Savez-vous pourquoi ? « Dièz & Bemòl - décembre 22, 2011

We Follow you Back

Les plus populaires

Insérez votre courrier électronique pour participer avec nous dans ce projet de vendre une autre image d'Haïti. "Je Participe"

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 5  810 followers

%d bloggers like this: