H U M O U R, M O T I V A T I O N

Une stratégie pour dormir qui laisse à désirer


Écrit par: Claire Alexandre

En Español                   In English (Google Translate)

Dodo, ti titit manman (Dors enfant de maman.)

Do-o-o-o-do, ti titit manman (Dors enfant de maman.)

Si ou pa dodo, krab la va manje w’ (Si tu ne dors pas, le crabe va  te manger.)

Si ou pa dodo, krab la va manje w’.(Si tu ne dors pas, le crabe va te manger.)

Manman ou pa la. Lale larivyè. (Maman n’est pas là. Elle est descendue à la rivière.)

Papa ou pa la. Lale chèche bwa. (Papa n’est pas là. Il est parti chercher du bois.)

Dodo, ti titit manman. (Dors enfant de maman.)

Si ou pa dodo, krab la va manje w ‘. (Si tu ne dors pas, le crabe va te manger)

(Traduction amateure)

Si vous avez eu contact avec la culture haïtienne, il nous est pratiquement difficile d’admettre que vous n’ayez jamais entendu cette berceuse qui fait partie de notre répertoire.  Beaucoup d’enfants haïtiens se sont endormis au son de cette berceuse et c’est devenu un réflexe chez moi que de le fredonner lorsque je fais dormir un bébé. Il faut croire que la raison a eu emprise sur moi car j’ai dû m’arrêter en plein milieu réalisant que ce que je disais n’était pas vraiment logique. La grosseur du crabe est tout à fait insignifiante, comment pourrait-il me manger? Toutefois certains l’ont remplacé par le diable, plus effrayant encore pour surtout ceux qui ont l’imagination fertile et qui ont su mettre des cornes et faire cracher de feu le diable en personne.

Les histoires, ça endort ou ça fait peur et il en va de même de ces « légendes »  spontanées imaginées pour faire pression sur un enfant naïf qui se refuse à obéir dans l’immédiat. Pour moi, certaines m’ont plus profondément marquées que d’autres puisqu’encore aujourd’hui, je me surprends à y penser quand je subis une forte pression et que l’obscurité prend place. Pour vous en brosser le portrait, je vous raconte l’une d’elles.

Toute petite, j’étais comme la plupart des enfants rebelles si on ose dire quand l’heure du sommeil arrivait et donc pour me forcer à aller dormir, on me disait et cela, je vous le rappelle, en pleine nuit, n’ayant qu’une bougie pour éclairer fébrilement le couloir où je me tenais face à cette porte largement ouverte qui donnait sur la cour plongée dans les ténèbres : si ou pa al domi tou suit, Makandal ap vinn pran ou nan lannuit la. En d’autres termes, si je n’allais pas au lit dans l’immédiat, je pouvais être certaine que Makandal me rendrait littéralement visite. Nul besoin de vous dire que ce personnage, je l’avais déjà rencontré à maintes reprises en passant sur Champ-de-Mars et sa posture ne m’inspirait nullement confiance.

Nègre Marron: Symbole de la Révolte des Esclaves

Alors, imaginez un peu l’emprise de ce personnage de marbre sur mon esprit, allongée dans mon lit. Il va de soi que le sommeil tardait à venir et j’avais peur que Makandal ne soit déjà en route. Je souris en y repensant aujourd’hui et me trouve bien sotte d’y avoir cru mais je me demande bien pourquoi se servir de la peur pour forcer à dormir l’enfant? Physiologiquement, cette sensation fait que notre organisme libère de l’adrénaline qui lui, fait accélérer notre fréquence cardiaque et respiratoire tout en faisant augmenter le taux de sucre dans nos muscles, en position de défense prêt à passer à l’action si toutefois le danger arrive, paradoxal, n’est-ce pas quand on sait que le résultat escompté, c’est : JUSTE DORMIR. Cependant ce qui peut vous surprendre, c’est que la stratégie est bonne, l’idée en soit est excellente. L’image du diable et du dragon aide à développer l’imagination de l’enfant ce qui contribuera à son développement personnel mais juste un conseil, pour ne pas gâcher cette bonne volonté, éviter l’emploi d’images déjà connues par l’enfant et dont il a déjà peur; parce que c’est plus marquant de voir le loup dévorer ses victimes que d’en entendre parler et les séquelles sont difficilement oubliables.

Dites, de quelles histoires vous a-t-on sommées lorsque vous étiez plus jeunes. Ces histoires vous hantent-elles encore aujourd’hui?

Laissez vos commentaires ci-dessous. Des mots d’encouragements à l’auteur ou vos critiques sont les bienvenus. Consultez d’autres articles de Claire Alexandre : « Pour le meilleur et pour le pire »  & « Président à 12 ans »

     

Page d'AccueuilPage d'AccueuilPage d'Accueuil

About these ads

À propos de DiezakBemol.com

“Dièz ak Bemòl” est un blog d’opinions libres que vous pouvez utiliser pour publier vos textes ou faire la promotion d’Haiti en nous envoyant vos photos.

Discussion

4 réflexions sur “Une stratégie pour dormir qui laisse à désirer

  1. J’aime la berceuse, c’est de notre culture, et je m’attend à voir nos contes de fèe qui nous rappelleront notre culture.

    Publié par Carline Michel | octobre 27, 2011, 3:10  
  2. Je peux dire que ça a été le plus beau texte que j’ai lu de vous Claire Alexandre, Vous avez vraiment beaucoup de talent pour écrire.

    Publié par Rayna | octobre 23, 2011, 11:11  
  3. Merci pour le commentaire. J’apprécie

    Publié par Claire Alexandre | octobre 23, 2011, 8:59  
  4. Joli texte Claire,c’est vraiment un bon conseil de ne pas d’images deja connus par l’enfant.je crois que c bien!!!!!

    Publié par Anonyme | octobre 23, 2011, 12:00  

We Follow you Back

Les plus populaires

Insérez votre courrier électronique pour participer avec nous dans ce projet de vendre une autre image d'Haïti. "Je Participe"

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 5  810 followers

%d bloggers like this: