M O T I V A T I O N

Haïti se meurt: Que faire???


Haïti, terre montagneuse auparavant, semble n’être aujourd’hui qu’une terre de dévastation. Pourquoi? D É F O R E S T A T I O N massive.

Haïti dénudé

Voilà des siècles que nous nous sommes faits une habitude ou disons plutôt un style de vie qui, aujourd’hui est difficile à changer mais non impossible à long terme. Il est vrai que ce serait presqu’utopique que de demander l’arrêt total de tout acte de déboisement sachant que beaucoup vivent de cette méthode et que pratiquement plus de la majorité utilise le charbon pour faire cuire leur repas. Toutefois, si c’était possible que cela prenne place, ce serait sans nul doute, le meilleur investissement pour un retour à un Haïti verdoyant et reboisé. Je suppose qu’on n’a pas besoin d’étaler toutes les conséquences dues au déboisement du pays car elles sont pour la plupart évidente : glissement de terrain, susceptible d’avoir plus de dommage lors d’intempéries, dégradation de la qualité de l’air que l’on respire, déplacement de certaines espèces… Alors comment faire pour freiner cette épidémie, à défaut de pouvoir l’arrêter, se demande-t-on? Est-ce qu’il existe des solutions à ce problème? – Assurément.

1) Croire qu’il est possible d’améliorer le sort du pays.

2) Intégrer dans le curriculum des écoles des mini cours sur les conséquences de nos actes sur l’environnement mais aussi sur la protection de ce dernier.

3) Le jour de l’environnement, (sortie scolaire) où les élèves vont planter un arbre et dont ils en sont chacun responsables du leur.

4) Avoir un concours national pris en charge par le Ministère de l’Éducation, lequel viserait à récompenser l’école ou encore l’élève qui aura mis sur pied un projet environnemental d’envergure et qui aura su le concrétiser.Espoir d'une vie nouvelle

Donc, sans éradiquer le mal, on lui permet de survivre en attendant de trouver une meilleure option, en permettant de garder un certain équilibre dans l’environnement. Il faut l’avouer, il n’y a pas que des solutions, il y a tout aussi bien un inconvénient à cette option de rechange puisque cela se peut que l’on veuille couper plus d’arbres, sachant qu’il y en aura d’autres qui vont pousser, bien que cela prenne beaucoup de temps. A cette situation, il faut parer en ayant des organisations environnementales qui sensibiliseraient les « coupeurs de bois » afin qu’ils prennent connaissance des conséquences de leurs actions à court et à long terme mais en leur faisant réaliser qu’on n’a pas mis d’embuche pour qu’ils ne coupent plus d’arbres mais pour qu’ils freinent le mal pour l’instant en attendant une meilleure solution. Pour commencer, on n’a pas besoin de penser à un financement à large échelle pour l’instant, simplement investir dans un arbrisseau pour chaque étudiant ou faire un projet conjoint entre le Ministère de l’agriculture, le Ministère de l’environnement et celui de l’Éducation.

Alors, dites-moi, en plus des solutions mentionnées ci-dessus, que proposeriez-vous, vous, à ce problème de déboisement pour un reboisement à long terme?

Page d'AccueuilPage d'AccueuilPage d'Accueuil

About these ads

À propos de DiezakBemol.com

“Dièz ak Bemòl” est un blog d’opinions libres que vous pouvez utiliser pour publier vos textes ou faire la promotion d’Haiti en nous envoyant vos photos.

Discussion

3 réflexions sur “Haïti se meurt: Que faire???

  1. Je suis heureuse de savoir qu’il y a toujours parmi nous qui s’intéresse aux arbres et à leur survie. Cependant les solutions proposées sont déjà mises en marche depuis des années par le gouvernement ; ils avaient même réalisé des concours de Miss Environnement, proposé aux écoles (surtout ceux ayant des classes de dessins) des projets à but non lucratif et d’autres mouvements encore.
    Je propose qu’à ce sujet, il faudrait être plus sévère. C’est-à-dire des punitions, des amendes et la prison même. Car couper les arbres, c’est comme se retirer les poumons et celui d’autrui en même temps. On sera obligé, dans les années à venir, de vivre dans une Couveuse artificielle.

    Publié par Saynard | juin 16, 2011, 5:38  
    • Je dis moi qu’il faudrait peut-être que le gouvernement s’implique un peu plus si ce n’est encore fait. Avoir un parc naturel qu’il fait entretenir et qui serait un lieu touristique protégé, cela ferait voir ce que serait le pays en réalité si on imitait ce parc miniature. De plus, ce ne serait pas une si mauvaise idée que de punir les contrevenants par des amendes et la prison aussi. On pourrait même impliquer les prisonniers, au lieu de les laisser séquestrer, on les fait participer à ce projet communautaire sous surveillance si vous voulez, qu’en dites-vous?

      Publié par Aline Alexandre | juin 16, 2011, 6:19  
  2. Tres bel article pour un sujet que je tiens particulierement a coeur. J’espere qu’il y aura une loi sur l’environement et une force de volontaire pour son respect. n’est ce pas une bonne idee?

    Publié par Witly Présil | juin 16, 2011, 3:20  

We Follow you Back

Les plus populaires

Insérez votre courrier électronique pour participer avec nous dans ce projet de vendre une autre image d'Haïti. "Je Participe"

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 5  810 followers

%d bloggers like this: